mercredi 7 août 2013

Le glucurono-lactone et la taurine : des ingrédients à risque dans les boissons énergisantes ?





Après notre dernier article consacré à la caféine, nous allons continuer notre décryptage des boissons énergisantes en nous intéressant au glucurolactone et à la taurine

Le glucoronolactone : une molécule dérivée du glucose.


Chez l’humain, le glucuronolactone est produit naturellement dans le foie par le métabolisme du glucose. Au quotidien, tu absorberais naturellement 1 à 2 mg de glucurono-lactone. Ce qui représente une dose environ 600 fois moins élevée que la quantité contenue dans une canette de boisson énergisante.

Or, à dose élevée et selon l’ANSES, il est possible que cette molécule soit toxique pour les reins. Toutefois, il existe très peu d’information sur les effets indésirables du glucuronolactone.

Dans le discours marketing des fabricants de boissons énergisantes, cette molécule est décrite comme permettant de lutter contre la fatigue. Pour autant, à notre connaissance, aucune étude ne semble pouvoir le démontrer.

La taurine, un acide aminé non essentiel


La taurine est considérée comme un acide aminé non-essentiel qui est impliquée dans de nombreuses fonctions allant de l’action anti-oxydante à la transmission de l’influx nerveux.

Dans notre corps, on retrouve la taurine principalement dans le cerveau, la rétine, le myocarde et les fibres musculaires. Il est possible qu’en période de stress ou d’activité physique intense, sa fabrication endogène ne soit pas suffisante pour combler les besoins de l’organisme.
 
Quant à l’apport journalier par l’alimentation,  il représenterait environ 40 à 400 mg.
 
Dans une canette d’energy drink, la quantité de taurine varie le plus souvent de 400 mg à 1 g soit des doses très élevées.

S’il existe peu d’information sur les effets négatifs de la consommation de taurine, une forte consommation pourrait avoir des répercussions d’ordre neurologiques et entrainer des troubles du comportement.

Glucurono-lactone et taurine : des molécules à risque pour la santé du sportif ?


A l’heure actuelle, nous ne disposons finalement que de peu d’informations sur ces molécules qui sont ajoutées à forte dose dans les boisons énergisantes. Toutefois, les risques potentiels pour la santé semblent bien réels et il est donc préférable de limiter la consommation des boissons énergisantes.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire