lundi 4 octobre 2010

Végétarien ? Quelques astuces pour limiter les risques de carences


En tant que végétarien, tu ne consommes pas du tout de chair animale. Ce régime particulier peut entrainer quelques carences, notamment en protéines, si tu n’y prends pas garde. Toutefois, il existe quelques astuces pour les éviter.



Pour assurer la croissance de tes muscles, un apport protéique est indispensable. Comme celles-ci ne sont pas stockées dans notre organisme, elles doivent être consommées au quotidien pour éviter les carences. Les protéines sont formées d’acides aminés dont certains sont essentiels (ils ne peuvent être fabriqués par l’organisme). Les protéines animales sont celles qui en contiennent le plus : elles ont une haute valeur biologique. A l’inverse, les protéines d’origine végétale en contiennent peu.

En tant que végétarien, et pour limiter les carences en certains acides aminés, il est recommandé de manger un produit laitier ou des œufs au moins une fois par jour.

Varier les types de végétaux te permettra aussi d’apporter un maximum d’acides aminés essentiels par l’alimentation. Les fruits oléagineux (noisettes, noix, amandes…), les légumineuses, les produits dérivés du soja, les céréales sont souvent riches en féculents et en « bons » lipides : ils peuvent constituer la base de ton alimentation.
Autres points à surveiller : le calcium (pour les os) et la vitamine B12 (pour les globules rouges), qui sont principalement présents dans les produits animaux…Si tu manges peu de lait et d’œuf, essaie de boire des eaux riches en calcium et demande conseil à ton médecin pour une éventuelle supplémentation en vitamine B12.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire