mercredi 28 juillet 2010

Petit guide de survie à l'usage des sportifs mangeant au fast food !



Pour un sportif, le conseil nutritionnel le plus difficile à suivre est celui qui concerne la récupération… (Pourtant si tu dois enchainer les compets, cette étape est capitale pour rester au top jusqu’au bout de la saison.) Il est vrai qu’une fois la compétition terminée, le temps des festivités est arrivé ! Et je le comprends très bien…Quoi de plus sympa qu’un petit repas entre potes après la compet ! Et c’est la que commencent les difficultés…Concilier les obligations « sociales » et « nutritionnelles ».


Parfois cela relève vraiment du défi quand tes potes décident d’aller manger dans un fast food ! « T’es sur que tu ne veux pas aller ailleurs car ma nutritionniste, elle va me tuer ? » « Ben non, c’est cool, rapide et ça ferme tard…En plus, on a une remise car ils sont partenaires du club ! »
Pas le choix ! A l’insu de ton plein gré, tu suis la joyeuse troupe pour ne pas passer pour le grincheux de service!
Pas de panique….Voici quelques astuces pour rester en bon terme à la fois avec ta nutritionniste et avec tes potes :

Chez M… (pour ne pas les citer) :
Essaie de choisir un menu enfant. Il te suffira d’opter pour un hamburger au poisson (ou un petit hamburger tout simple au pire), des tomates à croquer, un jus de pomme (ou d’orange) et un yaourth à boire pour limiter les apports de viande et de mauvais lipides. Tu pourras aussi y ajouter des fruits à croquer (raisins pomme de préférence) comme dessert.
A défaut de menu enfant, tu peux choisir un menu crudités avec hamburger au poisson et jus d’orange. Tu le compléteras avec des fruits à croquer.

Chez Q….
Le meilleur choix consiste à choisir un sandwich club au poulet (ou à défaut un sandwich club à la féta) associé à une salade mixte et un jus de fruit. En dessert, une salade de fruits frais sera parfaite.

Petite remarque : ces menus risquent d’être insuffisants pour toi. Pour les compléter, tu peux prévoir soit un peu de taboulé que tu mangeras avant d’aller au resto, soit du pain d’épices, que tu mangeras en sortant. Essaie aussi de bien mâcher et de manger lentement afin de te rassasier plus facilement.
Bon à savoir également, les frites rustiques ou "potatoes" sont moins grasses que les frites classiques.

Et la prochaine fois, on va à la cafet manger des pâtes!

4 commentaires:

  1. Ah oui mais quand même ! ;-)

    Ne vaut-il pas mieux s'offrir un bon vieux Bi_ Ma_ en guise de récompense et oublier pour un jour la "rigidité alimentaire" ?
    Ce faire plaisir en pointillé...n'est-ce pas un des manières aussi de trouver la ligne qui nous mène à la victoire (une récompense en quelque sorte)?

    A mon petit niveau, j'adore m'avaler après un objectif un repas totalement no-limit...
    Moralement, ça fait du bien et ça n'a aucune conséquence pour la suite.

    RépondreSupprimer
  2. Je ne suis pas contre se faire plaisir mais il vaut mieux ne pas le faire de suite après une compétition. Nous nous préparons bien pour une compet, alors prenons aussi le temps de récupérer...Et puis il existe de très bons plats adaptés à la recup...
    Mais qui sait, apres un effort, peut être sommes nous inconsciemment attirés par les aliments gras, comme nous le sommes pour les aliments sales(des études l'ont montré).

    RépondreSupprimer
  3. J'aimerais aussi ajouter que bien récupérer est surtout primordial si vous enchainez les compet ...A la fin de la saison, cela peut faire la différence!

    RépondreSupprimer
  4. Vous ne seriez pas nutritionnistes des fois ?
    ;-)

    Pour coller à l'actualité, et pour aller dans votre sens, il est évident que le coureur de 100 mètres qui enchaine les séries ne peut se permettre de s'envoyer un Kebab à la veille d'une demi-finale...

    Mais si je prends un coureur de fond qui se fixe un prochain objectif dans 2 mois alors qu'il vient d'achever une épreuve longue distance, un super méga sandwich merguez en guise de récompense ultime, c'est un bonheur immense...
    Et le bonheur comme point de départ pour repartir dans un nouveau cycle d'entraînement, ça me paraît essentiel. Une chouette vie c'est aussi une addition de multiples petits bonheurs.
    Enfin comme on dit : c'est mon avis et je le partage. ;-)

    Encore une fois, merci pour votre travail.

    RépondreSupprimer