dimanche 18 avril 2010

Bien manger en attendant la compétition


Parfois, il peut t’arriver d’avoir faim avant de démarrer la compétition, même si tu as mangé un repas correct 2-3 heures avant. Dans la majorité des cas, cette faim ou ce « coup de pompe » est du au stress. Le stress fait augmenter le métabolisme du cerveau qui tourne alors « à plein régime ».

 Ton organisme puise dans ses réserves pour satisfaire les besoins énergétiques du cerveau. Si ces besoins sont trop importants, tu peux ressentir de la faim ou avoir un « petit coup de pompe ».

Pour éviter ces désagréments, il faut manger des aliments sucrés mais par n’importe lesquels. Ainsi, entre le dernier repas et le début de l’échauffement, tu peux boire une boisson à base de fructose. Le fructose se trouve au rayon sucre des supermarchés. Prévois d’en diluer 2 cuillères à soupe maxi par litre. Tu peux boire cette boisson par petites gorgées jusqu’au début de l’échauffement. Une autre solution consiste à acheter une boisson d’attente toute prête.

A l’inverse, il faut éviter de manger des aliments contenant des sucres rapides (sucrerie, morceaux de sucres, jus de fruits…) jusqu’à l’échauffement. Cette stratégie te permet de limiter les risques d’avoir une baisse de ton taux de glucose dans le sang et par conséquent, de « coup de pompe ».

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire