vendredi 5 mars 2010

Jeunes sportives : le risque de troubles des règles (aménorrhée) est plus élevé que chez les sédentaires!


La pratique intensive du sport peut provoquer un arrêt des règles qui peut guérir rapidement avec une diminution de l'entraînement ou une alimentation plus équilibrée.L'aménorrhée est l’absence de règles chez une femme en âge de procréer. Chez la sportive, elle est souvent attribuée à une masse grasse trop faible due à des apports énergétiques trop faibles. Si la femme n’a pas suffisamment de tissu adipeux (gras), son corps met en place un système de défense qui lui permet d’éviter de gaspiller inutilement de l’énergie d’où l’arrêt des règles.

Les aménorrhées sont bien plus fréquentes parmi les athlètes que dans la population générale car les jeunes femmes sportives ont tendance à mal s’alimenter pour ne pas grossir. Or, le taux de masse grasse normale pour une femme est d’environ 20 %. En deçà, des troubles du cycle peuvent apparaitre.

Pour éviter ce risque de troubles du cycle qui peuvent avoir des conséquences sur la solidité de tes os, il faut t’alimenter correctement. Certes pour pratiquer ton sport dans de bonnes conditions, tu ne dois pas grossir, mais il te faut quand même assurer les besoins énergétiques importants liés à l’exercice physique intense. Par ailleurs, même si tu es sportive et que tu fais attention à ton poids, tu peux manger des aliments riches en matières grasses. Il suffit de bien les choisir (huiles riches en oméga 3, poissons gras, noix, noisettes, amandes etc…) et de ne pas en abuser !

Bibliographie
Hurvitz M, Weiss R. The young female athlete. Pediatr Endocrinol Rev. 2009
Dec;7(2):123-9.


Nattiv A, Loucks AB, Manore MM, Sanborn CF, Sundgot-Borgen J, Warren MP;American College of Sports Medicine. American College of Sports Medicine position stand. The female athlete triad. Med Sci Sports Exerc. 2007 Oct;39(10):1867-82.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire